Pourquoi les enfants (et les parents) ont-ils besoin de routine?

Les routines sont importantes pour tout le monde car elles nous aident à nous porter à travers la journée. Elles sont aussi sécurisantes et réconfortantes. Les adultes ont des routines d’entraînement, des routines au coucher et bien plus encore pour les aider à être plus productifs pendant leur journée. Tout comme les adultes, les enfants et bébés bénéficient grandement d’avoir des routines pour les repas, la sieste, la récréation, etc.

Quels sont les bénéfices d’une routine pour enfant?

 

Les routines sont sécurisantes et apportent un sentiment de stabilité

Les routines apportent aux enfants un sentiment de sécurité car les éléments de la routine deviendront des repères sur lesquels ils pourront s’appuyer chaque jour. Les tout-petits vivent beaucoup de nouveautés quotidiennes au courant de leur développement. Ces repères seront rassurants pour lui à travers tous ces changements.

Les routines aident à se situer dans le temps

Avant même de comprendre la mécanique du temps, la routine apporte une certaine temporalité aux journées de l’enfant. L’enfant viendra graduellement à comprendre que certains événements sont associés à des moments de la journée.

Les routines contribuent au sentiment d’accomplissement

Au sommet de la pyramide des besoins de Maslow, le besoin d’accomplissement correspond au besoin de se réaliser. Comme les routines sont répétitives, elles permettent à l’enfant d’anticiper les étapes et de prendre de plus en plus d’initiatives par lui-même.

Les routines favorisent l’apprentissage de nouvelles et bonnes habitudes

Un enfant habitué à suivre une routine arrive généralement plus facilement à incorporer de nouveaux éléments dans sa vie. La structure préexistante de la routine servira à ancrer la nouveauté que l’on désire intégrer.

 

Est-ce qu’une routine sera ennuyante pour mon enfant?

L’intégration de routines ne veut pas dire une vie routinière et monotone. Une bonne routine laisse de la place à la créativité et à la nouveauté. La routine n’a pas à être trop spécifique et doit définitivement laisser de la marge de manœuvre. 

Des choses comme une période de lecture, une soirée de jeux de société ou une activité extérieure, permettent ainsi de faire des choix à l’intérieur des “limites” de notre routine, favorisant ainsi l’indépendance.

Dans tous les cas, il faut aussi se rappeler que les règles sont faites pour être brisées et qu’il n’y a pas de mal à faire des exceptions de temps à autre en brisant la routine. Être capable de faire preuve de flexibilité est aussi important que de suivre une routine.

Comment s’assurer que le sommeil de mon bébé est sécuritaire?

vignette-bebe-qui-dort

Le moment du dodo est le moment où on se sépare pour la première fois de notre bébé après sa naissance, ne serait-ce que pour quelques minutes ou quelques heures. Il est tout à fait normal d’avoir une certaine anxiété les premières nuits et de vouloir s’assurer que l’on applique les meilleures pratiques pour la sécurité de son enfant.

Sur le dos

La principale chose à savoir pour optimiser la sécurité de son bébé est de toujours s’assurer qu’il soit sur le dos pour dormir. Les études démontrent que le risque de mort subite du nourrisson est grandement réduit par cette mesure. Depuis la fin des années 90, Santé Canada sensibilise les nouveaux parents à cette bonne pratique et ils rapportent une diminution de moitié des cas de ce syndrome.

L’emmaillotage est aussi une pratique courante pour aider son enfant à dormir en recréant des conditions lui rappelant ses beaux jours dans le ventre de maman.

Autour de l’âge de 5 mois, l’enfant devient capable de se tourner par lui-même et il n’est plus nécessaire à ce moment de le retourner pour dormir sur le dos.

L’environnement

L’environnement dans lequel l’enfant dort est le deuxième facteur d’importance pour que bébé dorme en sécurité. Il faut éliminer autant les risques directs (objets, berceau, animaux, etc.) que les risques indirects (fumée secondaire, bruits excessifs, température). C’est votre responsabilité en tant que parent d’offrir à votre enfant un environnement de sommeil sécuritaire.

  • Assurez-vous que la température ambiante n’est ni trop chaude, ni trop froide. Règle générale, si la température est confortable pour vous, elle sera ok pour bébé.
  • Les sièges d’auto et les couchettes ne doivent pas être utilisés comme bassinette.
  • Assurez-vous que le bassinette respecte les normes canadiennes 
  • Assurez-vous que le visage de l’enfant ne soit pas couvert ou à risque de l’être.
  • N’exposez pas votre enfant à la fumée secondaire. Le moment du sommeil n’en fait pas exception.

Consultez le guide officiel de la santé publique canadienne concernant le sommeil sécuritaire des enfants pour plus de détails.